• • Seconde chance ~ Chapitre 1 ♪

    Je me calmai, réfléchissant rapidement, la tenant fermement tout en tentant de ne pas lui faire mal, alors qu'elle se débattait. Qu'est-ce qu'il s'était passé, un peu avant ce moment-là, déjà...?

    J'avais envoyé ses amies dans une autre dimension, lui avais dit de se battre avec la louve, et que la gagnante devrait venir avec moi, si elles voulaient les revoir un jour, je pense. Mais Ichigo avait été tenace, avait refusé de me suivre même si cela la menait vers une mort assurée, et finalement son courage avait plus ou moins contaminé la violette qui avait réussi à libérer les trois autres...

    À vrai dire, j'aurais préféré pouvoir revenir un peu plus tôt, avant de la rencontrer, de lui voler ce baiser, et qu'elle ne me déteste. Mais il n'avait certainement pas dû rester assez de cristal pour revenir plus loin en arrière... Reprendre les événements en cours allait s'avérer compliqué, mais heureusement, je me souvenais pas trop mal de ce moment-ci. Et c'était même un moment plutôt idéal pour la convaincre de participer à mon plan !

    J'avais un certain avantage par rapport à la première fois. Même plusieurs. Premièrement, je savais comment j'avais échoué, et donc qu'il ne fallait pas que je reproduise les mêmes erreurs: si Ichigo croisait et sauvait la cinquième fille, elle irait sauver les trois autres et ça se finirait plus ou moins de la même façon. Deuxièmement, je savais que menacer Ichigo de la tuer ne fonctionnerait pas, je savais désormais que la vie de ses amis comptait plus pour elle que sa propre vie, et qu'il me fallait trouver une façon de me servir de cet élément. Troisièmement, j'avais désormais des arguments valables, qui pourraient peut-être la convaincre de me suivre, sans forcément avoir à la menacer... Je décidai de tenter cela d'abord, tandis que l'immense serpent derrière nous partait dans les couloirs du bâtiment à la recherche de proies à tuer.

    - Tu sais, chaton, je n'ai pas du tout envie de continuer à me battre contre toi, ni contre tes amies.

    - Hein ? Qu'est-ce que tu racontes ?!

    - Je voudrais essayer de régler notre conflit de façon plus pacifique. C'est pour ça que j'ai besoin que tu viennes avec moi...

    - Pacifique ? Avec ce monstre que tu viens d'envoyer tuer tous les humains présents ici, et le combat que tu veux me forcer à avoir avec Zakuro ? Ne te fiche pas de moi !

    Elle n'avait pas tout-à-fait tort... Je n'avais envoyé ce serpent nulle part, mais s'il allait tuer des humains, ce serait tout de même de ma faute. Je me remis debout en flottant, sans la lâcher, la forçant à se lever également. Me positionnant dans son dos, j'y fis passer ses bras, en les tordant légèrement de façon à l'empêcher de gigoter, et pris ses poignets dans une seule de mes mains. J'enroulai mon bras libre autour de sa taille et, la faisant crier sous la surprise, me mis à flotter à l'horizontale dans la direction dans laquelle le monstre était parti. Ichigo tenta de me lancer un regard furieux, mais la peur prédominait largement sur son joli visage.

    - Ne-Ne t'avise pas de me lâcher, compris ?!

    N'importe quel humain aurait dit la même chose, en étant en position allongée, le visage vers le bas, à deux bons mètres du sol. Mais je ne pus m'empêcher d'être un (tout petit) peu heureux qu'elle me dise ça. Elle ne voulait pas que le la lâche, et ça tombait bien, parce que je ne voulais pas la lâcher.

    Je finis par rattraper le serpent et, me posant (ainsi qu'Ichigo) au sol, je lâchai sa taille, gardant une poigne serrée sur ses mains, me servant de mon bras libre pour envoyer une décharge d'énergie au monstre qui disparut dans un cri d'agonie à nous vriller les tympans.

    - Satisfaite ?

    - Non !

    Toujours pas...?

    - Je te rappelle que tu as toujours mes amies, qui sont prisonnières je ne sais où. Comment tu voudrais que je te fasse confiance ?

    Je repris ses poignets séparément dans mes deux mains et l'épinglai contre le mur le plus proche, lui tirant un nouveau cri de frayeur.

    - Tu en demandes un peu trop, chaton. Si je ramène tes amies, elles se transformeront, me forceront à partir, et au final, je n'aurai rien gagné.

    - Et si tu ne les ramènes pas, je ne viendrai jamais avec toi !

    - Donc, tu viendras si je les ramène ?

    - Bien sûr que non !

    Je ris nerveusement. Elle jouait avec mes nerfs, ou quoi ?

    - Ichigo,

    Elle parut presque choquée en entendant son prénom et pas un "chaton" ou autre surnom animalier.

    - Je pense que tu ne réalises pas vraiment ce que tu racontes. Tu es en train de me demander de ramener tes amies en échange d'exactement la même chose que si je ne les ramenais pas.

    - Oui, parce qu'il n'y a pas moyen que je parte avec toi ! Si tu ne les fais pas revenir, Shirogane finira bien par trouver un moyen de s'en occuper lui-même, de toutes façons.

    - Pour ça, il lui faudrait une technologie beaucoup trop avancée, et tes amies n'ont pas vraiment le temps d'attendre que son petit cerveau ne grille en tentant de la concevoir.

    Ça ne me plaisait pas, mais j'allais être forcé de menacer ses amies. Elle me détesterait peut-être ensuite, mais c'était ça ou finir par reproduire exactement la même chose que la dernière fois. Perdre ici, ça revenait à ne pas l'avoir de mon côté, ce qui revenait très probablement à faire échouer tout le plan auquel j'avais pensé en lisant cette page sur le rituel de retour dans le temps... et ça, ça n'était pas concevable. Je ne pouvais pas la laisser mourir à nouveau à la fin du combat contre Deep Blue. Je ne pouvais pas échouer durant cette seconde chance.

    Je tentai de me souvenir plus ou moins où je les avais envoyées, pris les deux poignets d'Ichigo dans une seule main à nouveau, et ouvris un miroir dimensionnel avec ma main libre. Nous pouvions désormais les voir être peu à peu englouties dans une espèce de tempête de sable qui remplissait progressivement la dimension et leur arrivait déjà à la taille. Ichigo hurla vers le miroir, appelant leurs prénoms.

    - Elles ne peuvent pas t'entendre. Tu peux les voir, mais elles ne te voient et ne t'entendent pas.

    Et même si elles le pouvaient, je doutais fort qu'entendre Ichigo crier leurs prénoms les aide particulièrement.

    - Ramène-les ! Ramènes-les, Kisshu ! Tu m'entends ? Sinon je-

    - Sinon tu quoi ? Tu cries encore plus fort et tu montres les dents ?

    Elle me lança un regard furax, ses mâchoires serrées comme jamais en réalisant à quel point elle était impuissante. Je lâchai finalement ses poignets, qui étaient un peu rouges. Je l'avais certainement serrée trop fort... Après tout ce temps, j'avais toujours du mal à évaluer la fragilité des humains.

    Elle tenta de se jeter sur moi pour me frapper, mais j'esquivai facilement son coup. Elle saisit son médaillon, prête à se transformer. Je haussai un sourcil, prenant un air aussi sérieux et détaché que possible.

    - Tu penses vraiment que me faire partir d'ici est une bonne idée ?

    - La ferme !

    - Tu penses qu'elles iront mieux si tu me fais du mal ? Qu'elles seront sauvées si je m'en vais ? Qu'elles seront ramenées auprès de toi comme par magie à l'instant où je partirai, peut-être ?

    - La ferme !

    - Ça ne les aidera pas, Ichigo.

    - La f-

    Je m'approchai, attrapant son menton entre deux doigts, la forçant à me regarder dans les yeux. Je lui souris, probablement plus méchamment que ce que j'aurais voulu, parce qu'elle eut l'air effrayé.

    - Tu sais ce qui pourrait aider tes amies ? Que tu acceptes de venir avec moi.

    Elle fronça les sourcils et tenta de me frapper, mais j'arrêtai sa main, qu'elle tenta à nouveau de libérer de mon emprise.

    - Encore ça ?! Je t'ai dit que je ne viendrai jam-

    - Elles vont mourir, Ichigo. Et tu ne pourras rien y faire sans mon aide. Tu accepterais donc de sacrifier leurs vies pour garder ton petit confort personnel ? Tu vaux mieux qu'elles, c'est ça...?

    Je savais que la faire culpabiliser fonctionnerait forcément. Elle arrêta de se débattre. Les larmes lui montèrent aux yeux tandis que ses deux bras tombaient mollement le long de son corps.

    - Non... Non, mais, je... Je ne peux pas...

    - Bien sûr, que tu peux. Il te suffit de promettre d'être à moi, et elles seront sauvées.

    Elle fronça les sourcils tout en se mettant à pleurer.

    - Je ne peux pas me battre à tes côtés ! Je ne veux pas me battre contre elles !

    - Qui a parlé de se battre contre elles ? Je t'ai dit que je voulais résoudre ça d'une façon plus pacifique, non ?

    Son visage ne parvint probablement pas à montrer l'étendue de son étonnement. Il parvint en revanche à me montrer qu'elle restait méfiante et dubitative.

    - Comment ?

    - Sans faire de mal à aucun être humain. C'est tout ce que tu as besoin de savoir pour l'instant.

    Elle réfléchit un instant, tournant son regard vers le miroir dimensionnel, où l'on pouvait voir ses amies sur le point d'être complètement englouties. Elle n'avait pas le temps d'y penser davantage. C'était maintenant ou jamais.

    - Tu me le promets ?

    - Aussi longtemps que tu tiendras ta promesse de m'obéir, de m'appartenir, je tiendrai ma promesse de ne plus blesser aucun humain.

    Elle se mordit la lèvre inférieure et tendit sa main droite, tremblante, sans oser me regarder. Comme pour tenter d'échapper à la réalité de ce qu'elle faisait. Je la saisis et la serrai doucement en souriant. J'avais enfin réussi à la convaincre ! Je claquai des doigts et un portail s'ouvrit à quelques mètres derrière elle, laissant tomber ses amies et un petit monticule de sable. Elle se retourna et voulut accourir vers elle, mais je l'en empêchai, serrant sa main un peu plus fort dans la mienne.

    - Où est-ce que tu crois aller ?

    - Kisshu, laisse-moi au moins voir si elles vont bien ! S'il te plaît !

    Les trois autres se tournèrent vers nous en l'entendant, reprenant difficilement le souffle qu'elles avaient retenu autant que possible pour ne pas respirer de sable. La bleue fut la première à parler.

    - Ichigo ? Éloigne-toi de lui, c'est dangereux !

    Elle fouilla sa poche à la recherche de son pendentif, pour se transformer. Je saisis Ichigo, plaquant son dos contre moi, et fit apparaître l'un de mes saï que je pointai vers sa gorge.

    - Je ne ferais pas ça, si j'étais toi...

    - Qu'est-ce que- ?!

    - Ichigo et moi avons conclu un petit arrangement. Pas vrai, chaton ?

    La verte, qui avait perdu ses lunettes et faisait face à une pile de cartons plutôt qu'à nous, eut l'air perdu. Enfin, en plus de sa myopie, ... dont j'eus beaucoup de mal à ne pas rire.

    - De quoi il parle, Ichigo ?

    - Je... J'ai accepté de... de partir avec lui, s'il vous ramenait.

    Les trois semblèrent horrifiées.

    - Ichigo... est notre ennemie, maintenant, alors ?

    La petite blonde se mit à pleurer, et mon petit chat tenta de la consoler.

    - Il a aussi promis de ne plus attaquer les humains, alors, non, Pudding.

    - Cela dit, j'aurais un message pour le blond qui vous sert de chef. S'il tente de me déranger quand je viendrai sur Terre, ou si n'importe le ou laquelle d'entre vous tente de récupérer Ichigo, ça finira en bain de sang.

    L'intéressée se tourna vers moi, manquant de peu de se blesser toute seule sur mon arme.

    - Quoi ? Tu n'avais pas parlé de ça !

    - Eh bien, ça ne fait pas partie de notre marché. Et je suis sûr que tes amis comprendront et se tiendront à carreau... Pas vrai ?

    Les trois jeunes filles semblaient énervées, impuissante, autant qu'Ichigo l'avait été en réalisant qu'elle ne pourrait pas les sauver seule. La bleue regarda le sol, probablement pour cacher ses larmes, tout en me répondant.

    - On... le lui dira.

    Je souris, sachant que j'avais gagné, rangeai mon arme, puis pris fermement Ichigo dans mes bras et me téléportai avec elle.

    ---

    J'avais visualisé l'intérieur de mon vaisseau, sachant pertinemment que je ne pouvais pas l'emmener dans la dimension verte où se trouvait l'âme de Deep Blue. J'avais juste oublié le fait que je l'avais crashé en plein océan pour que les humains ne le trouvent pas, à mon arrivée sur Terre. Ichigo était inconsciente suite à la téléportation, et je me rappelai de la fois où Taruto avait téléporté la petite blonde sans le faire exprès. La même chose était arrivé, elle avait aussi perdu connaissance. Je ne m'inquiétai donc pas spécialement et me contentai de l'allonger aussi confortablement que possible dans l'une des couveuses du vaisseau.

    Rien à voir avec des couveuses humaines pour bébés, évidemment; il s'agissait de sortes de lits fermés par un couvercle en verre, possédant leur propre gravité et pesanteur afin d'éviter d'être secoués dans notre sommeil, lors de longs voyages. Cela évitait d'avoir à se sangler comme nos ancêtres devaient le faire lorsqu'ils avaient construit leurs tous premiers vaisseaux spatiaux.

    Évidemment, le vaisseau était étanche; c'était un chouia plus pratique pour les virées dans l'espace. L'eau n'y avait donc pas pénétré. Cependant, il n'était pas vraiment fait pour rester dans un endroit aussi humide pendant aussi longtemps, ... ni pour y démarrer. Je priai à nouveau qui pourrait m'entendre de le faire démarrer sans problème, et... il semblait que Dieu soit clairement de mon côté aujourd'hui, car il démarra, les lumières intérieures se rallumant et la couveuse d'Ichigo se fermant au-dessus d'elle puis déployant son champ gravitationnel.

    Je le fis sortir du fond de l'océan sans trop de problème, croisant au passage des poissons tellement affreux qu'on aurait presque dit qu'ils avaient été infectés par des parasites de ma conception. Je me demandai un instant ce que cela donnerait si je les croisais vraiment; deviendraient-ils tout mignons, ou seraient-ils encore plus horribles ? Était-il seulement possible de faire plus horrible...?

    ---

    J'avais tenté de retrouver le Japon, mais les cartes humaines étaient tellement différentes de la vraie vue de la Terre depuis l'espace que j'avais fini par perdre patience et par simplement me stationner en orbite, en prenant soin d'être hors de portée des capteurs humains. Ichigo n'allait probablement pas apprécier ça, mais il lui faudrait s'entraîner à résister à la téléportation, car elle nous serait nécessaire pour nous rendre sur Terre.

    Je me rassis dans le siège de pilotage, la tête me tournant. Après tout, je n'avais toujours pas complètement récupéré du combat contre Deep Blue, et le retour dans le temps m'avait aussi demandé pas mal d'énergie... bref. J'avais besoin d'un peu de repos. Et ça ne serait clairement pas du luxe, étant donné la mission compliquée qui m'attendait: dompter un chaton sauvage. Ah, et accessoirement, tenter de sauver mon peuple...

    Je jetai rapidement un coup d’œil par-dessus mon épaule et le siège, vers la couveuse qui se trouvait en contre-bas des escaliers menant au poste de pilotage dans lequel je me trouvais toujours. Elle dormait paisiblement, et avait même un petit sourire aux lèvres... Elle rêvait probablement de Roméo. Je soupirai, portant à nouveau mon regard vers le vide devant moi et, sans trop m'en rendre compte, finis par m'endormir à mon tour.

    • Seconde chance ~ Chapitre 1 ♪

    Wouhou ! Kisshu a enfin réussi ! o/
    Comme quoi, ça sert, de bien connaître ses ennemis ! :p

    Dites-moi ce que vous en avez pensé, et si vous avez hâte de connaître la suite~ ♥

     

    PS: Puisque ça va être le centre de l'histoire pour quelques temps, je vais tenter de trouver
    des citations amis/ennemis intéressantes à glisser en fin des chapitres à venir. Voici donc la première:

    « Un ennemi tient plus de place dans notre tête qu'un ami dans notre cœur. »
    Alfred Bougeard, Pailles et poutres, 1877.


  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Janvier à 20:40

    J'adore ! Cette histoire promet d'être vraiment géniale ! 

    Hate de voir comment va évoluer sa relation avec Ichigo *-*

     

    Continue comme ça, j'adore toujours autant tes écrits :D

    2
    Samedi 21 Janvier à 21:00

    Cette citation est particulièrement vraie dans le cas de Kisshu xD
    J'ai trop hâte de lire la suiiiiiite *-* J'aime trop cette fic (même si c'est que le premier chapitre xD)

    3
    Samedi 21 Janvier à 21:07

    Haha, leur relation ne va pas évoluer touuuut de suite, je pense. Enfin, je sais pas trop, j'ai pas encore écrit la suite xD Mais j'ai envie de rendre ça un peu "réaliste" (on est sur une histoire d'aliens, de super-héroïnes et de sauvetage du monde, quand même, d'où les guillemets), et en étant réaliste, il ne suffit pas de claquer des doigts pour que le cerveau d'Ichigo fasse un demi-tour à 180° dans sa boîte crânienne, c'pas aussi simple que de ramener les 3 autres de la dimension où elles étaient :p
    Kisshu: Si seulement c'était aussi simple...
    Ichigo: Pourquoi mon cerveau devrait faire un demi-tour ? Il est très bien comme ça, non ?
    Ryo: Nan, pour que tu préfères Masaya, il est forcément à l'envers...
    Kisshu: Heureux de te l'entendre dire, blondinet ! :D
    Ryo: Il était évidemment sous-entendu que je voulais dire "pour que tu préfères Masaya à moi", longues oreilles. J'apprécie donc ton acquiescement ! :)
    Kisshu: Nyanyanya... =_=

    Pour la citation, c'est ça l'idée en fait; que ça colle un peu à leur relation (actuelle dans cette histoire, ou plus généralement dans l'anime/le manga) ! :D J'ai trouvé un site qui en reprend pas mal et j'en ai déjà trouvé quelques-unes qui sont plutôt mimi et leur correspondent bien ♥ Du coup j'me suis dit que j'allais vous les poster en profitant de cette histoire qui va se concentrer pendant au moins quelques chapitres sur leur relation amis/ennemis :3

    Et puis merci d'aimer trop cette fic, ça me fait plaisir ♥ >w<

    PS: Aleka, tu savais que sur ton premier blog on peut pas accéder à la rubrique "cosplay" ? '^'

    4
    Dimanche 22 Janvier à 00:29

    ouip, parce que en fait le lien mène a mon blog réservé au cosplay, que j'ai mis en privé car je suis inactive dessus pour l'instant x)

    5
    Dimanche 22 Janvier à 00:50

    Sukii, tu as commencé par éveiller ma curiosité avec ta  prologue, mais là tu as  capté mon attention avec ce 1er chapitre.

    Je vais suivre avec grand bonheur cette fiction. Elle s'annonce très intéressante et je suis curieuse de découvrir la direction que tu vas prendre ~ 

    Très bonne idée de fiction, au passage! ♥ 

    6
    Dimanche 22 Janvier à 01:40

    Merci beaucoup ! ... Est-ce que ça veut dire que mes autres écrits récents ne t'ont pas intéressée du tout, par contre, ou que celui-là y est juste parvenu encore plus ? :3

    Et puis je suis contente qu'elle puisse vous rendre heureuses, j'aurais pas pensé qu'une idée aussi simple soit aussi bien accueillie du coup je suis contente vwala :D

    7
    Dimanche 22 Janvier à 10:27

    Oh non, pas du tout! C'est n'est pas du tout l'effet recherché. C'est juste pour dire que celle-là m'intrigue beaucoup (plus que les autres). Après, je dois t'avouer que je n'accroche pas à ta fiction "Rouge Fraise". Les histoires de vampires ne m'attire pas, désolé :3

    J'espère que ça va te donner la motivation de continuer ! :)

    8
    Dimanche 22 Janvier à 14:59

    Haha, bah on ne peut pas toujours tout aimer non plus après tout xD Peut-être qu'un jour ça finira par t'attirer et que tu l'aimeras bien, peut-être pas, en tous cas vu que c'est pas la seule fiction en cours et que les autres t'intéressent c'est un moindre mal :3

    Et tkt j'avais déjà la motivation hein, mais c'est vrai que savoir que mes écrits sont appréciés ne peut qu'aider à en avoir encore davantage ! ^^

    9
    Dimanche 22 Janvier à 22:42
    J'adore ta fiction , j'adore ton chapitre J'adore tout tes écrits hâte de lire la suite


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :