• • Rouge Fraise ~ Chapitre 5 ♪

    Il s'était assis sur la chaise de bureau, en face d'elle, qui s'était assise sur son lit. Ils étaient tous les deux absorbés, concentrés, fixant leur tasse de thé respective avec un intérêt excessif, préférant ça au fait de risquer de croiser le regard de l'autre. Il fut le premier à prendre la parole.

    - Donc, euh... tu vas mieux, c'est bien ça ?

    - Hein ? Oh, euh, oui ! Enfin, je me sens encore un peu mal par moment, donc j'espère ne pas faire une rechute, mais à priori...

    - Bon, tant mieux dans ce cas. Et dis-moi, cette histoire avec Kisshu...

    Elle sursauta, lâchant presque sa tasse, se rappelant les événements de ce matin, avant de réaliser qu'il parlait bien plus probablement de son mensonge à base de poursuite dans la maison et de bottage de fesses.

    - ... Il ne t'a vraiment pas fait de mal, hein ?

    - Non, non !

    « Ce serait plutôt l'inverse... »

    - En fait, j'ai réussi à lui faire peur, je pense.

    En fait, elle en était même presque sûre. Elle avait bien remarqué le mouvement de recul que l'alien avait eu lorsqu'elle s'était réveillée, même si elle ne l'avait pas relevé. Il haussa un sourcil, perplexe.

    - Comment tu as fait ?

    Et voilà qu'elle allait encore devoir mentir... « S'il te plaît, petit cerveau, trouve quelque chose de convaincant ! ». Elle le regarda dans les yeux, le visage et la voix aussi durs et sérieux qu'elle le pouvait.

    - J'ai attrapé des ciseaux, et lui ai dit que s'il restait, je ferais en sorte qu'il ne puisse jamais avoir d'enfants.

    Ryou avala difficilement sa salive, compatissant presque pour la peur que l'alien avait effectivement dû ressentir à cette idée. Presque. Après tout, Kisshu l'aurait bien cherché, si c'était arrivé. « Et dire que je l'ai engueulée, alors qu'elle a dû lui faire face toute seule... ». Il se sentait vraiment mal par rapport à ça, mais ne savait pas du tout comment s'en excuser.

    - Au fait, tu penses que ma mère me laissera continuer à travailler au café ?

    - Hein ? Comment tu voudrais que je le sache ? C'est ta mère, après tout.

    Elle prit un air contrarié, légèrement hautain, tenant sa tête excessivement haute.

    - C'est toi qui lui as fait mauvaise impression, alors c'est à toi de t'assurer que je puisse y retourner.

    - Ouais, enfin, je ne suis pas vraiment sûr qu'insister sur le fait que tu reviennes au café maintenant soit une bonne idée. Elle va croire que je veux continuer à "avoir une relation inconvenante" avec toi...

    - Pourquoi tu le dis sur ce ton ? On a vraiment une relation inconvenante, non ?

    Il la regarda avec de grands yeux, surpris. Bouche bée.

    - Ben, oui, c'est vraiment inconvenant de crier sur ses employées tout le temps et de les faire terminer le boulot aussi tard, sans payer les heures supp'... Et je ne te parle même pas du roulement pour la fermeture qui s'est vite transformé en "Ichigo n'a qu'à la faire tous les jours" !

    « Ha, haha... elle est vraiment trop innocente ». Il avait eu peur pendant un instant, se demandant s'il n'avait pas un dédoublement de personnalité, se demandant ce qu'il avait pu faire avec elle sans même le savoir. Il fut à la fois soulagé et déçu de constater qu'elle avait juste mal compris ce que lui et sa mère entendaient par là. Cependant, à peine la déception traversa son esprit qu'il se gifla mentalement. « Elle a 15 ans, tu en as 19, alors contente-toi d'être soulagé de ne pas être tombé dans la pédophilie, crétin ! »

    Remarquant plus ou moins qu'un conflit interne se déroulait dans la tête du blond, Ichigo pouffa de rire. « Ça lui arrive aussi, alors ? »

    - Au fait, je ne veux pas te mettre dehors, mais tu comptes rester longtemps ? Tu n'as pas peur que le café ne soit plus qu'un tas de cendre et de briques éparpillées quand tu y retourneras ?

    - Oh merde !

    Il avala le reste de son thé en un instant et prit à peine le temps de lui lancer un rapide "au revoir", avant de filer sans prêter davantage d'attention à sa mère qu'à elle. Elle rit à nouveau. C'était assez rare de le voir dans ce genre d'état, mais c'était agréable, en quelque sorte... Ça le rendait un peu plus humain.

    ---

    Elle avait encore exagéré, pas vrai ? Si, probablement. Certainement, même. Pourquoi avait-elle si peu confiance en ce garçon ? Il avait filé à toute allure, prenant à peine le temps de glisser un "Au revoir madame" avant de passer la porte. Elle n'avait pas voulu lui faire peur... pas à ce point, en tous cas.

    Elle voulait simplement protéger sa fille, en fait. Mais sa fille n'avait probablement pas vraiment besoin d'être protégée, finalement. Après tout, si elle avait voulu se reculer, le repousser, quand elle les a trouvé nez à nez par terre, elle aurait pu le faire. Si elle avait eu besoin de son aide, elle aurait pu l'appeler. Elle était loin d'être en sucre; il y a encore peu de temps, elle avait des raisons de s'inquiéter, mais la partie vampire dormant en elle commençait à s'éveiller, et elle était désormais convaincue qu'Ichigo pourrait rivaliser en force avec n'importe quel garçon, aussi musclé puisse-t-il être, si elle se trouvait en danger.

    Avec n'importe quel garçon normal, en tous cas.

    C'était une autre histoire avec les autres vampires, et peut-être aussi avec ce gars aux cheveux verts. Elle ignorait s'il était particulièrement fort, évidemment, mais ne serait-ce que sa capacité à se téléporter le rendait plutôt dangereux. Et elle lui avait négligemment dévoilé une des "faiblesses" d'Ichigo, pensant bien faire...

    C'était aussi de sa faute, pour lui avoir raconté n'importe quoi... mais elle ne pouvait pas s'empêcher de s'en vouloir pour autant. Dernièrement, elle faisait une mère vraiment horrible. Et en plus de son inquiétude excessive au sujet des garçons, elle n'avait aucune idée de la façon dont les pouvoirs d'Ichigo allaient se développer. Les cas d'enfants mi-humains, mi-vampires restaient relativement rares... et leurs parents évitaient de trop les exposer aux yeux des autres vampires. Le principe de "lignée" était très important, pour la société vampirique, et ces enfants étaient plus ou moins considérés comme des bâtards. Cependant, elle avait entendu dire, lorsqu'elle avait annoncé ses fiançailles avec Shintaro, que les pouvoir des mi-humains pouvaient se manifester de façon assez brutale, voire catastrophique...

    Elle n'en avait bien entendu pas parlé à Ichigo, préférant attendre de voir comment ça se passait, préférant ne pas la stresser peut-être inutilement. Après tout, rien ne prouvait que c'était vrai, ni que ce serait forcément le cas... Elle commençait cependant à hésiter. Devrait-elle le lui dire quand même ? Après tout, elle avait trop attendu pour lui parler des histoires de morsures, pour éviter le sujet gênant qu'elle n'avait d'ailleurs toujours pas osé aborder, et finalement elle avait mordu sa première victime sans avoir la moindre idée de comment s'y prendre...

    Enfin, elle réfléchirait à tout ça plus tard.

    - Ichigo, à table !

    Pas de réponse.

    - Ichigo ?

    - J'ai pas faim !

    Et voilà qu'elle jouait les ado en crise, maintenant... Alors qu'elle riait si bien avec ce garçon, vingt minutes plus tôt. Un soupir lui échappa. Où est-ce qu'elle s'y prenait mal, au juste ?

    - Je dois sortir faire une course, alors descends manger pendant que c'est chaud. Je devrais en avoir pour une heure ou deux.

    À nouveau, pas de réponse. Elle considéra ça comme une sorte de « Va-t'en et je descendrai ». Elle ferma la porte d'entrée derrière elle, attendant contre celle-ci pour savoir si Ichigo descendait, et entendit l'escalier grincer.

    Bon. Qu'allait-elle bien pouvoir faire pendant deux heures...?

    ---

    Ichigo n'avait pas tout-à-fait tort; le café n'était pas démoli, mais il s'en était fallu de peu. Pudding avait décidé de tenter un nouveau tour, à base de bouteille de vin blanc (que Keiichiro utilisait dans la confection de certains plats) et de chalumeau (que Keiichiro utilisait pour la décoration de certains gâteaux). Ryou était entré juste à temps pour lui prendre les deux objets des mains, provoquant un soupir se soulagement général dans la salle, et les larmes de Pudding, qu'il avait réprimandée sans tenir compte de son air de chien battu et qui boudait désormais dans un coin.

    Il s'adossa au mur, comme il en avait l'habitude, et porta la main à son front qu'il massa légèrement, sentant déjà sa migraine le reprendre tandis que les premiers bruits d'assiettes cassées résonnaient dans la salle.

    ---

    Kisshu fut réveillé par une douleur à l'oreille. Genre, à la pointe de l'oreille, endroit sensible mais qui n'était pas censé pouvoir lui faire mal sans raison. En ouvrant les yeux, il trouva la raison: trois gamins de 5 ans tout au plus, dont un qui lui tirait l'oreille en question, un autre qui s'amusait à toucher sa joue avec un bout de bois, et une dernière qui le regardait en pleurant, l'air terrifié. « Super... ». Il s'assit d'un coup, faisant sursauter les deux plus proche et, prenant son air le plus terrifiant, montrant ses grandes dents et ses yeux inhumains, leur fit un:

    - BOUH !

    La réaction fut à la hauteur de ses espérances, ils étaient tous les trois partis en courant, et il les entendait toujours chouiner malgré la distance. « Ça leur apprendra ». Il n'avait jamais été très "enfants", mais les enfants humains étaient pire que tout. Ils n'avaient de respect pour rien ni personne, étaient encore plus mal éduqués que certains adultes, et ne se méfiaient absolument jamais de lui, étant plutôt généralement fascinés par son apparence exotique. Surtout par ses oreilles... Il se faisait donc une joie de leur apprendre la méfiance, à la place de leurs parents incompétents.

    Il regarda où se trouvait le soleil dans le ciel. Environ midi, hein...? Encore toute une après-midi à remplir, sans aucune attaque prévue, et avec rien de particulier à faire. Il n'avait clairement pas envie d'aller jouer avec Ichigo après ce qu'il s'était passé ce matin. Et il n'était plus fatigué du tout. Il n'avait envie de rien faire, mais il n'avait pas envie de rester sans rien faire.

    Ouais, lui aussi il pouvait être aussi compliqué qu'Ichigo, parfois.

    Il décida de retourner au vaisseau pour continuer sa lecture, même si le cœur n'y était plus tellement. Il risquait d'y croiser Taruto, et il était absolument hors de question qu'il reconnaisse qu'il avait raison à propos d'Ichigo, et encore plus hors de question qu'il s'excuse pour les avoir traités de débiles, Pai et lui, lorsqu'ils lui avaient dit que ça faisait sens.

    ... Mais après tout, il n'était pas obligé de leur dire qu'ils avaient eu raison, pas vrai ?

    ---

    Ichigo mangea calmement, silencieusement le curry que sa mère avait préparé. Probablement pour l'aider à ne pas retomber malade; autrement, il aurait été impensable de cuisiner un curry par un temps pareil. Elle avait mis la table pour elles deux, la jeune fille comprit donc assez facilement que sa "course" de deux heures était juste une excuse pour la faire venir manger. Elle s'en voulait un peu, mais elle en voulait encore plus à sa mère qui ne comprenait décidément rien à rien.

    - Et puis d'abord, c'est quoi son problème ? Elle accueille Kisshu les bras ouverts, mais quand Shirogane s'inquiète pour moi, c'est limite si elle ne lui saute pas à la gorge ?

    Elle se rendit compte que l'expression était un peu mal choisie, mais l'image mentale qu'elle créa la fit rire. Un Shirogane larmoyant et sans défense, pendant que sa mère lui... eurk. Finalement, ça n'étais pas si drôle que ça. Elle avait eu un haut le cœur, cette idée lui rappelant un peu trop ce qu'il s'était passé avec Kisshu deux jours plus tôt.

    Ayant fini de manger, elle alla s'asseoir dans le canapé et zappa jusqu'à tomber sur une série drôle, pas très intéressante mais divertissante. Ça faisait quand même deux fois en une journée qu'elle s'imaginait des choses assez spéciales entre Shirogane et sa mère... Brr. Le frisson qui la parcourut à l'idée d'autres choses "assez spéciales" lui donna froid dans le dos.

    Décidant qu'elle avait eu assez d'images troublantes et choquantes en tête pour aujourd'hui, elle décida de plutôt se concentrer sur Aoyama. Il avait voulu venir la voir le soir où elle avait "attaqué" Kisshu, mais évidemment, elle avait refusé, encore plutôt choquée par ce qu'il s'était passée. Choquée par avance à l'idée de ce qu'il pourrait se passait s'il venait... Elle avait presque aussitôt regretté d'avoir refusé, pourtant. Il lui manquait tellement...

    12h10... Il devait être en pause déjeuner. Elle décida de lui téléphoner. Il répondit à la première sonnerie. Elle savait qu'il avait une sonnerie personnalisée, juste pour elle, et ne put s'empêcher de l'imaginer arrêter tout ce qu'il était en train de faire pour se jeter sur son téléphone portable.

    - Ichigo ?

    Le son de sa voix et le fait qu'il prononce son prénom faillirent lui faire avoir une crise cardiaque, son cœur ratant quelques battements, son visage s'illuminant d'un sourire immense.

    - Bonjour Aoyama, comment vas-tu ?

    - Je vais bien, mais ce serait plutôt à moi de te demander ça, non ? Tu te sens un peu mieux ?

    - Oui, je suis presque en pleine forme ! Je dois encore rester chez moi quelques jours pour ne pas retomber malade, puisque mon organisme est encore un peu affaibli ou quelque chose comme ça, mais je pourrai revenir en cours lundi !

    - C'est super ! J'ai hâte qu'on puisse se voir... D'ailleurs, pour fêter ton rétablissement, ça te dirait d'aller au parc d'attraction, mercredi, puisqu'il n'y a pas cours ?

    Son sourire augmenta encore un peu, ses yeux brillant en s'imaginant déjà au parc d'attraction avec Aoyama... puis tout ça disparut, laissant place à une mine dépitée.

    - Je... J'aimerais vraiment beaucoup, mais... disons que j'ai plus ou moins énervé ma mère, et elle a décidé de me priver de sortie pour deux semaines, alors...

    - Oh, je vois... C'est pas grave, on n'aura qu'à y aller quand tu ne seras plus punie alors, si tu veux ?

    Son sourire revint instantanément.

    - Oh oui, je veux !

    - Et comme on ne pourra pas se voir après les cours, on pourrait aussi manger ensemble le midi ? J'ai mes entraînements de kendo donc on ne pourra passer que la moitié de la pause ensemble, mais-

    - Et je pourrai te regarder t'entraîner ?

    Il sourit à l'autre bout du fil, la façon dont sa voix s'était emballée étant vraiment trop mignonne.

    - Oui, bien sûr. Ah, désolé, il faut que je te laisse, sinon je vais finir par y aller sans manger ! Ça m'a fait plaisir d'avoir de tes nouvelles.

    - À moi aussi. Bon appétit, et bon entraînement !

    Il la remercia et, comme d'habitude, elle garda son oreille collée à son portable en attendant qu'il raccroche, étant parfaitement incapable de couper volontairement la communication elle-même. Pas avec lui.

    Finalement, sa punition n'était peut-être pas une si mauvaise chose ! Elle avait gagné un rendez-vous au parc d'attraction et le droit de manger tous les midis avec Aoyama pendant deux semaines entières, en plus de pouvoir le regarder s'entraîner sans devoir se disputer une place dans la foule de filles qui se pressaient à l'entrée de la salle pour le voir !

    Il faudrait qu'elle pense à remercier Kisshu quand elle le verrait, histoire de le narguer un peu.

    ---

    Sakura avait enfin fini par trouver le bâtiment qu'elle cherchait. Effectivement, la personne à qui elle avait demandé son chemin ne lui avait pas menti; on ne pouvait clairement pas rater ce bâtiment excessivement rose en plein milieu du parc. Elle ne put s'empêcher de rire en pensant qu'un truc aussi mignon appartenait à un garçon aussi... masculin.

    En entrant, elle fut accueillie par une quille qui avait volé à travers la pièce et frôlé son visage (elle s'était décalée juste à temps pour l'éviter, grâce à ses bons réflexes), et pas une serveuse qui s'était étalée sur le sol en trébuchant sur son propre pied en voulant lui souhaiter la bienvenue. Elle resta bouche bée un instant, puis la serveuse se releva, redressant ses lunettes et lui souhaita correctement la bienvenue, lui proposant de la guider vers une table. Elle semblait avoir l'habitude que ce genre de chose arrive...

    Elle s'assit à la table que la jeune fille lui avait proposée, et ne put que constater que l'ambiance du café était pour le moins... animée. La jeune fille vêtue de vert qui l'avait accueillie débarrassa une table tout en allant lui chercher le menu, et fit tomber toute la vaisselle qu'elle tenait en trébuchant à nouveau dans le vide... Une autre serveuse, plus jeune, même peut-être un peu trop jeune pour travailler, faisait des acrobaties avec des quilles sur une espèce de gros ballon de cirque. Elle remarqua l'une des serveuses attablée bien tranquillement en train de lire un magazine alors que l'endroit était bondé et ses collègues débordées, et une dernière qui... qui semblait faire son boulot, mais ne semblait clairement pas amicale et avait oublié son sourire commercial chez elle.

    Elle remarqua finalement le blond adossé au mur, qui la regardait depuis qu'elle était entrée. Elle lui sourit et agita son index, lui faisant signe de la rejoindre. Il hésita un instant puis s'approcha de la table.

    - Un problème, mademoiselle ?

    L'appellation, sur laquelle il avait bien insisté avec son sourire charmeur, la fit presque rire. Mais ça n'était pas le moment. En contradiction avec sa phrase, son sourire s'agrandit;

    - Peut-être bien. Accepterais-tu de t'asseoir et de discuter avec moi un instant ?

    • Rouge Fraise ~ Chapitre 5 ♪

    Bon, voilà, à nouveau un chapitre où il ne se passe pas forcément grand-chose,
    mais bon ! J'avais envie de couper là, donc voilà '^'

    Donnez votre avis et blabla comme d'habitude ♥


  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Janvier à 21:47

    Ohhhhh ! Le prochain chapitre promet, juste pour savoir ce que Sakura a derrière la tête ! Et puis... je suis curieuse de savoir comment Kisshu va réagir lorsqu'il va retourner voir Ichigo (par pure envie ou suite au "poison de vampire") Je sais, ça arrivera quand ça arrivera, mais voila, je pense à cette fiction et j'ai pleiiiiiiin d'hypothèses qui me viennent à l'esprit et... et j'adore, tout simplement, quand une histoire, un scénario ou toute autre oeuvre me tourne dans la tête avec des "et si..." qui se baladent xD

     

    Bonne continuation ! J'adore toujours autant cette fiction *w*

    2
    Jeudi 19 Janvier à 21:51

    Merciii ! Contente que ça t'intrigue haha, c'est ce qui est cool avec les concepts originaux :3 (J'entends par-là un genre de "demi-fanfic"; genre je reprends vite-fait l'univers et les persos, mais au final l'univers devient quand même tout autre, et vous ne savez pas à quoi je peux bien penser etc :p)

    3
    Jeudi 19 Janvier à 21:56

    Après, j'aime bien les "mélange d'univers" ! (et je dois avouer que j'ai un faible avec les histoires de vampires, mais avec des morsures et tout *x* )

    Et vu que tu fais ce que tu veux avec l'univers de cette demi-fanfic (une demi-fanfic sur une demi-vampire.... ça fait beaucoup de moitiés, tu ne trouve pas ? xD), il peut se passer tout et n'importe quoi ! et c'est cool comme coté imprévisible :-)

    4
    Jeudi 19 Janvier à 21:56

    Nouveauté, SakuraxRyo *fuit*

    Hâte de lire la suite :p

    par contre "Kisshu fut réveillé* par une douleur à l'oreille." *c'était la minute chieuse allez bye xD*

    5
    Jeudi 19 Janvier à 22:11

    Ah non mais Kisshu c'est un alien donc les verbes ne se conjuguent pas de la même façon pour lui, en fait, dans cette histoire ! T'avais pas encore remarqué que c'était comme ça dans toute cette fiction ? O_o

    Et oui en effet ça fait beaucoup de moitiés, surtout qu'Ichigo elle est mi-humaine, mi-vampire... mi-chat. xD Elle révolutionne le concept du pourcentage x)

    6
    Jeudi 19 Janvier à 22:36

    Han Kisshu, t'as vu comment elle t'utilise pour se justifier :p Te laisse pas faire :p

    7
    Jeudi 19 Janvier à 22:43

    Rhoo, tu aurais au moins pu essayer de voir si c'était vrai, t'es pas drôle ! x'D

    En outre Kisshu se rebellera pas, c'est moi qui décide s'il ken Ichigo ou pas ! '^'

    8
    Jeudi 19 Janvier à 22:49

    *chuchote* Rebelle toi ! Rebelle toi ! c:

    9
    Jeudi 19 Janvier à 22:51

    Kisshu: Eh je suis pas dupe, je sais que c'est parce que tu veux que ce soit le blondinet qui la //biiiip// ! >.<
    Ryo: Rebelle-toi ! Rebelle-toi ! Rebelle-toi !
    Ichigo: *facepalm*

    10
    Jeudi 19 Janvier à 23:51

    Bah, l'un ou l'autre ça me va..............Même les deux en même temps. *se dirige discrètement vers la sortie*

    11
    Jeudi 19 Janvier à 23:54

    Oooh, je veux lire un truc avec les deux en même temps ♥o♥ *fonce sur ffnet*

    EDIT: ok y'en a pas apparemment *pleure toutes les larmes de son corps*
    Sinon, ce jeudi était pas trop pourri ? '^'

    12
    Jeudi 19 Janvier à 23:59

    Bah, c'est une semaine spéciale, je suis malade donc je reste à la maison c:

    13
    Vendredi 20 Janvier à 00:04

    Oh ! Moi aussi c'était une semaine à la maison. Par rapport à ma grand-mère, tousatousa. Pas envie d'y retourner lundi :/ En plus j'vais devoir (re)commencer à chercher un stage pour... pour dans une grosse semaine, globalement, et j'sais pas dans quoi le faire et j'ai pas envie. u_u" Je veux rester chez moi et écrire tout la journée, comme cette semaine.

    Et du coup tu as quoi ? Rien de trop grave hein ? :(

    14
    Vendredi 20 Janvier à 00:12

    Courage à toi ^^

    nop, un genre de grippe mais en moins fort :')

    15
    Vendredi 20 Janvier à 00:21

    Kisshu: Tu veux mon sang, avoue ? ♥

    16
    Vendredi 20 Janvier à 00:27
    Plutôt l'inverse, je veux que tu devienne un vampire et que je sois "ta personne destinée" :p
    Edit : voilà notre futur sujet de rp *fuis*
    17
    Vendredi 20 Janvier à 00:45

    Oooh, tu veux l'embrasser ? Trop chouuu ! >w< Je suis sûre que tu voudras encore plus qu'il te suce le sang quand tu auras plus d'infos sur les morsures ♥ (le fameux sujet gênant que Sakura n'ose pas aborder avec Ichigo)

    Kisshu: Owii, j'ai hâte d'être à ce moment-là de la fiction >.< Et puis tu sais Aleka, je peux même venir te mordre et te sucer le sang (ou autre chose~) dans tes rêves, cette nuit ♪ :p

    (Au fait, tu as reçu une alerte quand j'ai créé la page du oneshot lemon ? Juste pour savoir '^')

    18
    Vendredi 20 Janvier à 10:18

    Haha j'ai fait un rêve cool mais tu n'étais pas dedans, dommage :p
    Mais tu peux toujours venir me mordre ou me sucer le sang (ou autre chose) dans la réalité 8D

    Et non j'ai rien reçu ^^

    19
    Vendredi 20 Janvier à 10:45
    J'adore ton chapitre hâte de voir Dren revoir Zoey sa réaction tout
    20
    Lundi 23 Janvier à 19:47

    Coucou, chapitre que je trouve sympa même si je suis assez étonner par un détaille : 

    Tu dit qu'Ichigo a 15 ans, mais dans le manga elle n'en as pas 11/12 ? Est ce que tu as modifier juste comme ça ou ça pourrait avoir un importance plus... Importante ? Après ça expliquerais certaine paroles qu'elle n'aurais pas prononcer plus jeune mais donc, la "mutation vampirique" peux tomber n'importe quand dans l'adolescence ? (je veux dire plus ou moins tard) 

    Après le passage avec Ryo je sais pas trop comment dire mais j'ai bien aimer... Je pense qu'au final que tu choisisse l'un au l'autre pour Ichigo ça ne me dérangeras pas. :3 

    Je me demande bien ce que veux dire Sakura au blond, elle n'est jamais venu de toute l'histoire original là ou sa fille travaille donc je suppose que ce n'est pas juste pour évité les drôles de serveuses... :p (genre la carte de la sécurité) 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :