• • Paradise ♪ Bonus 1 ~

    Paradise Scènes coupées, partie 1

    Prologue - Chapitre 1

     

    Je me suis téléporté à la base, avec Ichigo, pratiquement inerte, dans mes bras. Pas besoin de préciser que Pai et Taruto m'ont tous les deux dévisagé. Elle s'est lentement écarté de moi et est simplement restée debout, les yeux dans le vagues, comme une poupée inanimée. Pai a levé un sourcil alors que Taruto semblait s'inquiéter -du moins, autant qu'il en était capable- de son état.

    - ...Elle ne va pas bien du tout, expliquai-je sans vraiment expliquer. Je voudrais pouvoir la garder ici un moment...
    - Hm. Moi ça me va, fit Taruto en croisant les bras derrière sa tête. Du moment que je n'aie rien à faire et que ça ne soit pas un plan des humains pour nous espionner...
    - C'en est pas un, tu peux me croire, répondis-je du tac au tac. Pai...?
    - C'est toi qui t'en occupes. Et je veux pouvoir l'examiner.
    - L'examiner ?, repris-je.
    - Lui faire passer quelques tests anodins, juste pour en apprendre un peu plus sur les humains.
    - ...Tu serais d'accord, Ichigo ?, lui demandai-je après un moment, puisqu'elle ne réagissait pas.

    Elle leva ses grands yeux roses infiniment vides vers moi, l'air absent, et hocha lentement la tête. Ca me faisait mal de la voir dans cet état...

    - ...Elle a l'air épuisé, me fit remarquer Taruto. Tu devrais l'emmener dans ta chambre pour qu'elle se repose, non ?

    J'acquiesçai et m'exécutai. Je lui pris délicatement la main et lui fit un petit sourire. Elle ne montrait toujours aucune émotion, ses yeux toujours aussi vides. Je marchai lentement pour ne pas la brusquer, gardant un oeil sur elle, au cas où, puisqu'elle n'avait toujours pas beaucoup de stabilité. A peine avais-je fermé la porte de ma chambre, qu'elle "redevint vivante". Ses jolis yeux se remplirent à nouveau de larmes et elle se blottit dans mes bras. Je la câlinai pendant un long moment... Si longs que je sentais mes jambes s'engourdir. Je la pris délicatement dans mes bras et flottait jusqu'au lit. Je m'assis au bord, et l'assis sur mes genoux. Elle continua à pleurer pendant des heures, avant de finalement s'endormir...

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :