• • « Madame, il est mort comment Jésus ? » ♪

    Coucouuu !

    Vous l'aurez facilement constaté, je n'ai pas été active du tout cette semaine, et ça sera probablement pareil la semaine prochaine. La raison de cette inactivité (voire désertion '^') est que je suis actuellement en stage !

    Vous le savez peut-être ou peut-être pas, mais je suis en formation d'orientation professionnelle; en somme, cette formation sert à remettre à niveau des adultes qui n'ont pas été jusqu'au BAC en français (orthographe de base, conjugaison de base, homophones,...) , math (trucs que tu vois en primaire lolmdr, additions soustractions multiplications divisions) et informatique (genre juste les bases, de type envoyer un mail, créer un CV, ce genre de trucs). Elle leur permet également de réaliser en tout 3 stage dits "de découverte métier", qui comme leur nom l'indique si bien, permet de découvrir un métier (ça n'est ni vraiment de l'observation, ni vraiment de la qualification; on agit mais on n'est pas censés savoir faire le métier en question, et on n'a pas de rapport à faire à la fin ni de cotation ou autre). Cela permet de choisir une orientation professionnelle pour soir postuler dans tel métier en sachant que ça va nous plaire et qu'on en sera (physiquement/mentalement/psychologiquement) capable, ou pour savoir quelles études/quelle formation faire ensuite.

    Pour ma part j'ai le BAC mais j'ai eu une dérogation pour y participer, pas du tout pour le côté "remise à niveau" du coup (je suis plutôt du genre à aider les formatrices quand elles galèrent à expliquer un truc), mais pour le côté orientation et donc stages. Au départ je voulais être instit primaire, et non seulement les études m'ont très vite découragée (je suis pas du tout "études", genre s'il suffit d'aller en cours puis d'avoir de bonnes notes tout va bien mais à partir du moment où je dois bosser chez moi (étudier, faire des dissert etc), c'est foutu, je fais rien), mais en plus j'ai aussi assez vite réalisé qu'avec mes douleurs quotidiennes au dos, rester debout toute la journée devant une classe ou assise toute la soirée penchée sur la correction de copies n'était pas du tout envisageable. Bon, pour le côté étude, pour être 100% franche, je n'ai jamais révisé quoi que ce soit de ma vie; parfois quand je sais que j'ai du mal ou s'il y a des trucs vraiment par coeur (genre formules de math ou de physique) je relis une feuille ou deux vite-fait 5 minutes avant le test/l'examen mais c'est tout. Et pour être franche, en faisant ça j'avais la moyenne partout durant cette année de cours d'instit primaire. Sauf que dans cette école, si on ne fait pas les prépa et projets, on ne peut pas avoir plus de 6/20 de moyenne, même si on a 20/20 à l'examen, m'voyez ? Et sur la dizaine de prépas qu'on nous avait données pour les examens, j'en ai fait... 0 x) Bref

    Du coup, ne serait-ce que pour mes problèmes de dos, je savais que faire des stages d'une ou deux semaines comme ceux proposés dans cette formation pourrait m'aider à savoir si j'étais capable ou non de faire les métiers que j'envisageais ! J'ai fait mon premier stage en toilettage pour chien, chose que j'aurais préféré pouvoir faire parmi les choix que j'avais mais que je voulais vite (in)valider par rapport à mon dos puisque je savais qu'il y avait de très fortes chances que je n'en sois pas capable. J'ai malheureusement découvert un métier 100x plus génial que je ne l'aurais pensé, et découvert par la même occasion que je n'en étais physiquement pas capable. En deuxième stage j'ai fait du secrétariat en entreprise, ce qui s'est physiquement très bien passé comme je le pensais, mais qui m'a aussi beaucoup moins fait chier que je ne l'aurais cru ! Genre pour moi "entreprise" ne commence pas comme "enfer" pour rien m'voyez ? Mais finalement dans celle où je suis allée, les gens (avec qui je travaillais en tous cas) étaient vraiment sympa et les compliments que j'ai reçus sur mes capacités assez variées (en informatique, en graphisme, en sciences etc, qui ne faisaient pas partie de mes tâches de secrétariat mais ont été d'une grande aide par moments) m'ont fait plaisir et permis d'envisager non pas uniquement les études mais aussi de valoriser tout mon travail autodidactique ! Notamment sur mon CV.

    Et donc là depuis mercredi dernier, je suis en stage en tant qu'éducatrice dans mon ancien lycée, ce qui me remplit pas mal de nostalgie (le lycée c'est chiant mais celui-là était juste trop bien avec des profs trop cool, et puis surtout j'ai fait ma première et ma terminale dans une option où j'avais 1000x plus de facilité que lors des années précédentes donc j'ai jamais dû bosser ni rien xD Même si j'suis pas allée énormément en cours, à cause de... raisons assez tristes dont je n'ai pas envie de reparler ici), et le contact avec les élèves me redonne terriblement envie d'être prof ! x__x

    En soi éducatrice c'est assez cool aussi mais bon, j'ai toujours cette envie d'apprendre des choses aux autres moi donc voilààà... Prendre les présences, récupérer et encoder les mots d'absence, noter les retards, surveiller le réfectoire et tout ça c'est bien joli mais ça ne remplace pas vraiment le contact prof-élève que j'ai (presque) toujours recherché. :/ Puis si je me forme en tant qu'éducatrice, je sais que les places en milieu scolaire sont assez rares, que je devrai faire des stages dans d'autres milieu, et que la plupart du temps dans les autres structure, ce métier est beaucoup plus physique ! Beaucoup trop pour moi.

    Bref bref, donc j'écris cet article à la fois pour vous expliquer la raison pour laquelle je ne serai pas active jusqu'au week-end prochain: quand je rentre chez moi je suis tellement crevée que j'allume même pas forcément l'ordi et que j'ai clairement pas la concentration etc pour écrire xD, et puis aussi pour vous faire part de pas mal de choses un peu amusantes qui me sont arrivées durant mes 3 premiers jours de stage :3

    Donc déjà, mardi en allant faire signer ma convention, les élèves me prenaient pour une nouvelle prof et les profs me prenaient pour une élève, c'était assez perturbant pour moi comme pour eux je pense x'D Ensuite j'ai recroisé des gens de seconde avec qui je traînais quand j'étais en terminale, qui sont désormais eux-mêmes en terminale, et qui sont trop tristes de quitter le lycée l'année prochaine (enfin, on l'espère pour eux hein) parce qu'ils ne m'auront pas en tant qu'éducatrice même si je choisis ce métier haha :p

    Mercredi, petite "sortie scolaire" où il manquait un accompagnateur donc j'y suis allée, ça a duré toute la journée donc j'ai pas eu mon aprèm mais ça me fait des heures en plus o/ et c'était encore une fois assez drôle parce que les animateurs de l'endroit où on est allés m'ont aussi prise pour une élève... alors que la classe avec laquelle j'étais, ce sont des quatrièmes, quoi ! O_o (oui en Belgique le collège et le lycée ne sont pas séparés ouioui donc en fait dans mon "ancien lycée" y'a de la cinquième à la terminale - classes dont je m'occupe - mais aussi la maternelle et la primaire, c'est genre le lycée le plus grand que j'ai jamais vu, y'a des bâtiments de A à Z avec chacun deux à trois étages, 3 terrains de sport différents (basket, tennis (avec la terre battue étou oui) et volley en plus des deux terrains de baseball tracés dans la cour normale) dans l'une des cours (appelée "parc" tellement elle est grande), un immense hall omnisports, et une forêt juste gigantesque qui appartient aussi à l'école, il manque que la piscine quoi) x__x Breeeef ! C'est le genre d'endroit où si t'as math d'un côté du lycée puis français à l'autre bout du lycée t'es obligé de courir et t'es quand même en retard !).

    Bon après le jeudi et le vendredi j'ai recroisé mes anciens profs, qui m'ont beaucoup épaulée que ce soit en première lors de mon changement d'établissement en mars (à cause du déménagement de chez mon père à chez ma mère psk mon père était pas gentil, pour faire court), ce qui ne se fait normalement plus après mi-janvier et qui inquiétait beaucoup tout le monde puisqu'en plus j'ai eu des cours à rattraper que je n'avais jamais eus auparavant, mais comme je l'ai plus ou moins dit plus haut j'ai toujours eu la chance d'avoir une bonne tête donc ça ne m'a posé aucun problème ! Je me souviens notamment qu'à mon deuxième cours de science éco de toute ma vie, on a eu interro sur ce qu'on avait vu à mon premier cours de science éco de toute ma vie, et que j'ai fini avec un 20/20 tandis que les autres avaient max 19 mais pour la plupart, difficilement la moyenne... '^' Ca avait beaucoup rassuré tous mes autres profs et le directeur o/ (et a probablement contribué au fait que je sois à la fois très "populaire" quand il s'agissait de réexpliquer un truc que quelqu'un n'avait pas compris mais aussi très méprisée puisque j'était "trop chanceuse" et que ça déplaisait aux élèves...)

    J'ai beaucoup couru de salle en salle, d'un côté à l'autre du lycée, pour prendre les présences d'élèves, d'autant plus que pas mal d'éducateurs étaient malades et donc absents cette semaine donc j'ai repris les classes qu'ils devaient normalement faire, et comme ceux qui étaient présents avaient des permanences à surveiller etc, ils me les ont refilées aussi x'D Bref bref, j'ai galéré sur certains noms de famille mais tout s'est quand même bien passé ! Y'avait des salles que je savais pas où ça se trouvait parce qu'en première et en terminale on n'y va pas, mais j'avais toujours bien quelques salles de référence dans chaque bâtiment ou des endroits-clés à partir desquels on a pu m'expliquer le chemin (et au final quand on connaît le concept de "Lettre du bâtiment + étage + numéro de salle (donc par exemple B24 pour le bâtiment B, 2ème étage, salle 4), et quand on sait que toutes les salles sont nommées avec une plaque au-dessus de la porte, bah si tu trouves par hasard la salle B01, tu sais que tu montes au deuxième étage et que tu finiras par trouver la B24 quelque part... la plupart du temps ! o/)

    Bon j'avoue que j'avais plutôt mal au dos après ma tournée, et que mon problème de transpiration excessive m'a beauuuucoup ennuyée, mais voilà tout s'est bien passé. Après pour encoder les noms des absents c'était parfois un peu compliqué parce que je les avais pas toujours écrit ni entendus correctement (même après la deuxième fois où je demandais de répéter...) donc j'ai beaucoup dû "deviner" et chercher dans les fichiers etc, mais j'ai réussi à tout encoder donc ça va x'D

    Après, hier, j'ai répondu au téléphone à un moment et donc le directeur de l'école primaire me demandait de trouver la grande soeur d'une de ses élèves, qui s'était fait mal en sport et dont on n'arrivait pas à trouver les parents. Sauf que la classe de la grande soeur en question se trouvait en demi-groupes à ce moment-là (selon leurs options etc), donc j'ai dû faire les yeux doux à l'éducateur le moins sympa du monde (le gars toujours en train de te considérer comme une bonne grosse merde, que tu sois éduc, stagiaire, élève ou autre, toujours en train de se plaindre, et dont tu vois qu'il a pas envie d'être là, m'voyez ?), pour qu'il recherche dans quelle option elle se trouvait étouétou, parce que les deux bâtiments possibles étaient évidemment à l'opposé l'un de l'autre et tous les deux au deuxième étage avec v'là les escaliers de la mort que j'avais pas envie de me taper deux fois pour rien ! x') Au final je l'ai trouvée et j'ai eu un peu de mal à savoir comment l'appeler; il fallait qu'elle prenne son journal de classe (le "carnet de correspondance+agenda" belge, en quelque sorte) où se trouvaient théoriquement les numéros de ses parents, mais en même temps je savais que si la stagiaire éduc venait dans sa classe et lui sortait "viens avec moi et prends ton journal de classe", ça ferait très "je t'accompagne chez le dirlo bwahaha". Au final j'ai quand même été forcée de lui dire ça mais j'ai vite précisé de façon très audible qu'elle n'avait rien fait de mal quand elle m'a lancé un "j'ai fait quoi ???" avec de grands yeux terrifiés :') Bon après je sais pas s'ils ont réussi à contacter ses parents, je lui ai juste dit où elle devait aller et pourquoi, puis bah comme elle savait où c'était jui ai pas non plus tenu la main...

    Ensuite en dernière heure, y'avait une heure d'étude (je pense que ça se rapproche beaucoup de vos heures de permanence mais j'en suis pas 100% sûre puisque je n'ai jamais été scolarisée en France :p) que personne n'avait envie de prendre vu que pendant que je courais, les autres éducs en avaient déjà pris au moins 2 chacun sur la journée... x) Donc ils m'ont demandé si je voulais bien surveiller les élèves seule, puisque c'était un assez petit groupe et qu'ils n'étaient pas du genre turbulent. Et là j'avoue que j'ignore si je l'ai vraiment bien fait; en fait j'ai jamais été en permanence dans ce lycée puisqu'à partir de la première, si on a une heure de fourche, on la passe où on veut (et donc plutôt en "salle de jeu" qu'en "salle d'étude", même quand on a envie d'étudier, parce que la grande différence entre les deux c'est que la salle de jeu tu y fais et dis ce que tu veux, et si tu veux en sortir tu peux, tandis qu'en salle d'étude tu entres, tu t'assieds, et tu te tais et ne bouges pas jusqu'à la fin de l'heure, même si tu y es de ton plein gré et que t'es en terminale tuvoi). Donc je savais pas très bien quelles étaient les "règles" de cette salle et j'avais pas trop confiance en l'élève en jour en renvoi qui s'y trouvait pour m'expliquer. D'ailleurs ni en lui ni en les autres; je suis pas trop conne non plus, je savais que si je disais ouvertement que je n'en connaissais pas les règles, ils abuseraient forcément de mon innocence xD

    Du coup bon, j'ai fait un peu mine de rien, je savais que normalement ils n'ont pas le droit de s'asseoir côte à côté ni de parler mais je les ai quand même laissés faire tant que ça restait raisonnable et calme, et en veillant à ce que le gars qui devait refaire un test et celui en jour de renvoi ne discutent pas avec qui que ce soit. Puis j'ai un peu papoté avec eux parce que forcément, comme ils ne me connaissent pas, ils sont curieux de savoir ce que je fais là etc. Mais la question qui a vraiment lancé la discussion entre moi et le petit groupe de quatrième qui était là, c'est l'un des garçons qui, regardant la statue de Jésus accrochée dans la salle (oui c'est un lycée catholique et une ancienne abbaye donc y'en a une super grande avec un Jésus en bronze superbement sculpté etc dans chaque salle), m'a demandé « Madame, en fait il est mort comment Jésus ? ». Comme dit plus haut c'est un lycée catholique, donc ils ont cours de religion.

    Du coup jui ai demandé s'il essayait de se ficher de moi. "Non mais je sais qu'il a été crucifié et tout ça mais il est mort comment ?". Aaah. "Ben il était crucifié sur sa colline et n'avait ni à boire, ni à manger, donc..." - "Ah oui, je suis bête ! Mais du coup il avait vraiment des longs cheveux ?" - "Je sais pas, je l'ai pas connu", ce qui a déclenché un petit fou-rire et une discussion pas très sympa sur leur prof de religion (que je ne connais pas mais qui est apparemment "très chiante", ce que je peux tout-à-fait concevoir mdr), puis un autre élève m'a demandé si j'aimais les mangas parce qu'il avait bien évidemment capté mon sac "Shakugan no Shana" (j'doute qu'il connaissait mais on voit que ça vient d'un manga quoi), puis on a un peu parlé manga-jeux vidéos, puis réseaux sociaux et harcèlement, et au final ils m'ont demandé si j'étais la remplaçante de leur éducatrice et je leur ai expliqué assez brièvement en quoi consistait ma formation, qu'ils ont trouvée super cool et qui les a probablement rassurés sur le fait que même après le lycée, si on sait pas quoi faire, on n'est pas livré à soi-même, on a toujours moyen de se faire aider pour trouver sa voie.

    Une des petites assises au premier rang m'a demandé "Madame, vous ne venez pas signer nos journaux de classe ?", puis m'a expliqué que c'était pour certifier qu'ils étaient bien à l'étude cette heure-là si toutefois un prof vérifiait, donc j'ai fait des dédicaces à tout le monde (lol). À la fin de l'heure, ils m'ont demandé si j'allais encore surveiller l'étude ou pas la semaine prochaine, ce à quoi j'ai répondu que je ne savais pas (puisque je ne savais pas), et ils étaient genre "Oooh siiii, c'est trop bien quand c'est vous, vous au moins vous nous laissez un peu parler et on se sent pas en prison !". Bawé moi je suis jeune lol. Puis je trouve que c'est important de parler avec les élèves, et surtout avec les plus jeunes, des fois ça peut les aider à un point qu'on n'imagine pas, même juste en leur disant comment est mort Jésus, en fait. Le fait de se sentir écouté et considéré par un adulte c'est super valorisant à cet âge-là, donc moi je trouve ça essentiel, et pas seulement quand y'a un problème à résoudre (parce que bon, écouter que les élèves qui ont des problèmes, c'est nul, faut pas laisser les autres de côté sous prétexte qu'ils ont "pas de soucis" (en tous cas en apparence)...). Donc voilà c'est assez sympa, au moins eux et les éventuels amis à qui ils auront parlé de cette heure d'étude sauront que s'ils ont un problème ou autre ils peuvent venir me trouver et que je suis sympa et tout ça '^' C'est important aussi je trouve. Mais peut-être que je pense trop comme une prof et pas assez comme une éduc en disant ça...

    Voilà voilààà, si vous avez envie de partager des expériences de stages divers et variés, ou vos expérience avec vos profs ou éducateurs, ou n'importe quoi d'autre lié de près ou de très très loin (ou même pas du tout lié lol) à cet article, n'hésitez pas ! Et ne vous en faites pas, je ne me remets pas à ne plus écrire, je suis juste en stage, voilà voilà '^' Je reprendrai mes histoires juste après (voire peut-être un peu mercredi aprèm si je suis pas trop crevée) :3

    Bisous bisous ♥


  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Janvier 2017 à 18:30

    Viens dans mon lycée en France ;w;
    Sinon, le lycée et collège sont pas toujours séparés en France non plus x) (monlycéeparexemple-)

    2
    Dimanche 29 Janvier 2017 à 19:54

    Ouais mais ça reste plus fréquent, tandis qu'en Belgique y'a quasiment jamais de séparation... Je connais uniquement UN collège qui fait que la cinquième et quatrième (parce que le collège commence en cinquième en Belgique et que les 6 années de collège-lycée vont par paire, appelées "degré" (1er degré = 5e 4e, 2ème degré = 3e 2nde, 3e degré = 1ère terminale, et les années sont comptés de 1 à 6 au lieu d'être comptée de 5 (enfin, 6, mais 5 si on reprend les années qui correspondent au collège belge tuvoi) à terminale... mébref)), mais t'as jamais un établissement qui ne fait que la troisième et la seconde et un autre qui fait que la première et la terminale, ni qui fait de la cinquième à la troisième ni autre quoi ! '^'

    Et le collège en question qui ne fait que deux ans, c'est parce que c'est vraiment le tout petit bazar perdu dans la cambrousse qui va bientôt fermer et qui n'a plus de budget pour plus, tuvoi... D'ailleurs en Belgique on ne dit pas "collège" ni "lycée" en vérité, mais je m'adapte parce que je sais que je m'adresse majoritairement à des français :p Et puis chez vous c'est quand même bien plus courant que ce soit séparé, donc même si y'a certainement d'autres exceptions comme le tien, encore une fois je m'adapte au plus grand nombre ! ^^

    3
    Dimanche 29 Janvier 2017 à 21:29

    on dit comment en Belgique alors ? je suis curieuse :p

    4
    Dimanche 29 Janvier 2017 à 22:39

    Coucou, moi concernant les collèges/lycée que j'ai fait, j'en ai eu un qui faisait les deux et un qui faisait le collège dans deux bâtiment séparé : d'un coté les 6e de l'autre... Ben... Les autres ! ^^' 

    Autrement en permanence, dans le collège qui mettait les 6e a part on n'était pas obliger de travailler, les surveillant nous donner même accès a une pile de BD appartenant au lieux qu'on pouvez lire si on voulez... Vuala... 

    Sinon j'ai un peu réfléchie a un truc que tu pourrais peut-être explorer comme piste de métier : AVS (aide de vie scolaire), alors, ça a l'air pas mal chiant dit comme ça mais je pense que ça peut être intéressant... Il y a la proximité avec un élève (c'est mieux que zéro et tu peux quand même parler aux autres, hein ! ^^') qui as souvent quelques petites difficulté : ça peux aller a des cas d’autisme semblable au miens a bien plus léger avec un dyslexique (comme moi aussi remarque... - -') mais qui va quand même a l'école (ou du moins qui essaye) et puis pas besoin d'être debout toute la journée, tu peux rester assise a côté de l’élève en question... 

    Après je dirait qu'il faudrait un peu que ça "colle" avec cet enfant mais de ce que tu nous as raconté le courant entre toi et les gens avec qui tu discute passe bien et facilement ! ^^ 

    Bon, sinon le verdicts est tomber pour mon texte : je serait publier en mai ! Je t’enverrais donc le texte prochainement et surtout dés que je le peux... 

    Vuala... A plus ! ^^ (et bon reste de stage !) 

    5
    Dimanche 29 Janvier 2017 à 23:52

    Aleka: Alors, pour dire qu'on va en cours, on dit "je vais à l'école" (ou "je vais en cours" hein), tout simplement ! Après, pour les primaires on a 6 classes (nommées 1 2 3 4 5 6) et en secondaire (donc le collège-lycée) aussi 6 classes (aussi nommées 1 2 3 4 5 6), donc en général tu dis pas "je suis au collège/au lycée" mais plutôt en quelle classe tu es, et genre si tu dis "je suis en 2ème" et que t'as 14 ans on se doute que t'es en 2ème secondaire (ce qui équivaut à la quatrième) et pas en 2ème primaire (ce qui équivaut au CE1) xD Ca répond à ta question ou pas entièrement ? :p

    Léa: C'est un peu spécial ce système d'exclusion des 6ème xD Nous ils sont... bah, en primaire, les sixième ! ^^ Donc pas vraiment exclus, c'est juste les plus grands de l'école primaire, ils sont pas à part ni rien :p Je comprends pas trop le principe de les mettre à part mais bon, j'imagine que ton collège avait ses raisons (cheloues, mais ses raisons quand même) :')

    Là en étude, bah ça s'appelle "étude" mais t'es pas obligé de bosser non plus; tu peux faire tes devoirs, tes synthèses et réviser tes cours, mais tu peux aussi apporter un bouquin de chez toi ou en emprunter un à la bibliothèque (bon par contre c'est une biblio "minimaliste" tout en ne l'étant pas; ils ont des encyclopédies super chères et super difficiles à se procurer psk c'est un lycée de riches, et plein de livres de littérature classique, mais y'a pas de mangas/BD et tu vas pas y trouver Twilight ou autres oeuvres "fantasques" tu vois ? xD), tu peux dessiner, tu peux amener ta tablette ou ton ordi (du moment que tu ne déranges personne et que le prof absent n'a pas donné un travail à faire pendant l'heure où il n'est pas là et que t'es pas en salle d'étude à cause d'une punition), bref c'est relativement libre quand même ! Y'a juste que normalement, on ne peut pas parler, ni s'asseoir à côté de ses potes, pour respecter ceux qui veulent/doivent bosser... :p

    À vrai dire je suis pas très "sociale" comme fille :) J'aime bien parler aux gens mais clairement pas à tout le monde, et uniquement pour mon loisir. Dans un travail, je ne recherche pas nécessairement d'interaction avec les autres (en fait moins j'en ai mieux c'est, même), ce serait plus contraignant qu'autre chose pour moi d'être forcée d’interagir en continu et tous les jours (hors week-end), parce que j'ai très régulièrement des périodes où je n'ai juste pas envie de discuter avec qui que ce soit ! Et si j'y suis forcée dans mon travail, bah je sais que je vais juste sécher le boulot et ça, ça va pas :/

    C'est pour ça aussi qu'éducateur c'est moyen moyen, tu es obligé d'être en interaction constamment, là où le prof bah il peut très bien juste donner son cours et décider de ne pas spécialement blablater avec ses élèves ou collègues si un jour il n'en a pas envie ! Ce qui me plaît c'est davantage l'aspect psychologique de la discussion, que la discussion en elle-même, avec les élèves ! :p (Et j'aime davantage donner un cours qu'en suivre un...). Enfin, après je vais quand même me renseigner un peu plus là-dessus mais j'suis pas vraiment sûre que ça me convienne xD En tous cas c'est gentil d'essayer de me trouver des idées ♥

    Mais si vraiment je devais faire un travail de type "social" et avec des enfants, je pense que je préférerais faire psy ou quelque chose comme ça :) Quelque chose de plus axé psychologie, analyse de l'autre, compréhension du mode de pensée, etc. Après pourquoi pas en me spécialisant dans les handicaps mentaux ou maladies mentales, vu que ce sont des sujets qui m'intéressent pas mal... On m'a d'ailleurs souvent dit que je devrais faire ça, vu que mon don d'analyse des gens est genre, "fait pour ça". Mais ce qui me rebute, ce sont les études x) Autant j'adore la psycho, autant je sais que ce sont des études du même type que ceux d'instit et que je vais être confrontée au même problème d'incapacité à bosser chez moi... :') Et puis je sais aussi que les cours de psycho sont pas très intéressants dans le fond, même si la psychologie en elle-même l'est énormément, vu que j'ai déjà eu beaucoup de cours de psycho jusque là '^' Genre tu apprends plein de trucs super cool et trop trop intéressants, mais en même temps tu dois retenir un tas d'infos pas intéressantes du tout du tout et vraiment chiantes... >.< (par exemple, à partir de quel âge un bébé sait se mettre sur le ventre, tenir assis, tenir debout avec appui, tenir debout sans appui, de quel âge à quel âge il met tout ce qu'il trouve en bouche, et blablabla.... =___=)

    Après oui le contact passe souvent bien avec les gens, et notamment avec les enfants d'ailleurs. Mais faut vraiment que je voie plus précisément en quoi ça consiste pour savoir si oui ou non ça serait adapté à mon caractère "bipolaire gentille ↔ blasée" x)

    C'est super que ton texte soit publié ! J'ai hâte de pouvoir le lire :D Bon je serai pas la première à qui tu le montreras mais tant pis, on peut pas toujours avoir l'exclusivité... x')

    Vwala, à plus aussi et merci ♪



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :