• - Salut, blondinet !

    Ryo écarquilla les yeux et se leva en un sursaut. Il s'était endormi dans le laboratoire la veille, probablement à cause des deux nuits blanches qu'il avait faites précédemment pour assurer la surveillance, puisque Keiichiro était en voyage. A peine avait-il ouvert les yeux qu'il avait vu Kisshu à moins d'un mètre, assis sur la chaise d'à côté. Il prit un air dur et méprisant face à l'alien qui lui souriait d'une façon qui ne présageait rien de bon.

    - Qu'est-ce que tu fais ici ?!
    - Moi ? Pas grand-chose... Pai et Taruto s'occupent des filles en haut, et moi, je suis chargé d'obtenir des informations sur tes expériences.
    - Comment ça, ils s'en occupent ? Qu'est-ce que tu veux dire ?
    - Comme tu peux le voir, je suis ici avec toi, répondit-il sur un ton désagréable, alors comment veux-tu que je le sache ? Ils ont probablement du les neutraliser puisqu'on n'entend plus de bruit. A moins qu'ils ne se soient fait botter les fesses et soient partis sans rien me dire, ça ne m'étonnerait pas vraiment... Quoiqu'il en soit, je voudrais que tu me donnes ce que je suis venu chercher.
    - Sinon quoi ?, répondit Ryo avec un sourire moqueur.

    Cela sembla énerver Kisshu, qui se crispa. Il sortit ses sais, en pointant un vers Ryo de façon menaçante.

    - Sinon, je te tue.
    - Et après ? Me tuer ne te servira pas à grand-chose. Tu ne pourras pas accéder à mes recherches sans moi, continua-t-il en riant.

    Kisshu fulminait. Il détestait qu'on se moque de lui, qu'on lui tienne tête... et par-dessus tout, il détestait les gars comme Ryo. Il détestait qu'il passe ses journées avec Ichigo, détestait leur amitié, ...le détestait, tout simplement. Il explosa, mettant dans le même état l'un des ordinateurs, qui finit en pièces détachées par terre, fichu. Ryo ne riait plus. Des voix se firent entendre, en haut... Apparemment, le combat avait repris. Kisshu continua à se défouler, cassant tout ce qui lui passait par la main. Ryo ne broncha pas; autant que ça soit des machines plutôt que lui... Kisshu attrapa une fiole contenant un liquide rouge et la lança par terre. Elle se brisa bien entendu... Le blond poussa un cri.

    - Mais qu'est-ce que tu fais ?!, fit-il, se réveillant enfin.

    Kisshu ne répondit pas et attrapa une fiole dans laquelle se trouvait un liquide jaune. Les yeux de Ryo s'ouvrirent en grand... Il se précipita vers Kisshu, lui disant de la reposer, à alors qu'il allait la lui prendre, Kisshu la lâcha. Les deux produits se mélangèrent et un nuages gazeux presque invisible se format, s'évaporant presque instantanément. Les deux garçons en avaient respiré... Ils perdirent connaissance presque au même moment.


    2 commentaires
  • Les mew mew s'étaient faites attaquer alors qu'elles venaient de fermer le café. Elles avaient droit à leur après-midi, puisque c'était les vacances... Quand Pai et Taruto déboulèrent par le toit, le fracassant au passage. Avec eux, un prédasite ressemblant à un gros lapin rose en peluche, mais en beaucoup plus effrayant... Et un autre, ressemblant à la fois à une méduse et à un chien géants, ce qui donnait un mélange particulier. De petits grésillements électriques se faisaient voir et entendre le long des fins tentacules de ce dernier... Les filles, bien que prises par surprises, réagirent rapidement. Elles se transformèrent et le combat s'engagea. Elles parvinrent tant bien que mal à détruire le lapin, mais c'était une autre paire de manches avec l'autre. Il ne lui fallut que quelques minutes pour les épuiser assez afin de pouvoir et attraper et les immobiliser toutes les cinq dans ses tentacules. Il les retint une dizaine de secondes, puis les relâcha, sous les ordres de Pai.

    - Pourquoi tu lui dis de les lâcher ?!, demanda Taruto, étonné.
    - Parce qu'elles sont inconscientes à cause des décharges. Autant économiser le courant de cette petite bestiole, sinon il pourrait ne plus en avoir à leur réveil, ce qui serait ennuyeux.
    - Hmm... Je me demande ce que fiche Kisshu.

    Les mew mew furent inconscientes pendant une quinzaine de minutes, ce qui avait laissé le temps à Taruto de trouver la cuisine, et donc, les pâtisseries sucrées, auxquelles il n'avait pas résisté. Pai, lui, était simplement resté sans rien faire, à attendre. Ichigo se releva la première. Pai claqua des doigts, et un tentacule la frappa violemment... La propulsant contre la porte de la cave, qui céda sous l'impac. Elle alla s'écraser cinq mètres plus bas. Elle retomba fort heureusement sur ses pieds grâce à ses instincts félins, mais avait mal partout à cause du choc contre la porte, et ses membres étaient encore engourdis par le courant. Elle entendit un objet en verre se briser derrière elle, après un cris de Ryo, et le vit, ainsi que Kisshu, s'effondrer au sol. Elle se précipita, pour voir si Ryo était blessé, tandis que Pai entrait dans la pièce, se dirigeant vers Kisshu.

    - Taruto !, cria-t-il en atteignant son camarade. On s'en va !
    - Hmpf, acquiesça Taruto en essayant d'avaler tout ce qu'il avait enfourné dans sa grande bouche.

    Ils disparurent, Pai emportant Kisshu avec lui...

     

    Ryo se réveilla dans son lit. Ichigo se trouvait à ses côtés, à genoux par terre... Endormie, la tête enfouie dans ses bras, croisés sur le bord du lit. Elle était si mignonne que son coeur s'accéléra et qu'il ne put s'empêcher de sourire. Mais pourquoi l'avait-elle portée jusqu'ici ? C'était étrange... Il s'assit dans le lit et porta une main à son front. Sa tête le faisait horriblement souffrir... Il se massa les tempes, puis se figea. Ses mains glissèrent doucement vers ses oreilles... Il se figea à nouveau. Ichigo remua légèrement, et ses yeux se portèrent vers elle. Elle s'étira gracieusement puis le regarda en souriant. Elle se mit ensuite à parler rapidement, sans même respirer entre deux phrases...


    - Shirogane ! Tu te sens bien ? Tu sais, j'ai eu peur quand je t'ai vu t'évanouir dans le labo... Et puis, qu'est-ce que Kisshu faisait là, d'ailleurs ? Il a vraiment tout saccagé, c'était horrible à nettoyer ! Il va avoir de mes nouv- hm ?!

    Ryo l'avait écoutée parler et s'était mis à sourire. A sourire de plus en plus. Il s'était doucement approché d'elle, et l'avait coupée en l'embrassant tendrement... Elle poussa un petit grognement étonné, mais ne se dégagea pas. Il entrouvrit un oeil pour la regarder et vit ses jolies paupières fermées... Son coeur battait la chamade dans sa poitrine. « Mon petit chaton... Enfin, tu vas être à moi ! », pensa-t-il joyeusement...


    Votre avis ? =)


    4 commentaires
  • Puisque, comme vous l'aurez compris, Ryo et Kisshu ont échangé leurs corps...

    Leurs couleurs seront évidemment interchangées lors des dialogues =)


     

    Ryo... Ou plutôt Kisshu, se retira avec une pointe de regret. Il caressa la joue d'Ichigo, la faisant rougir un peu plus... Son coeur accéléra davantage lorsqu'elle lui parla de sa jolie voix pétillante.

    - Shirogane... Pourquoi ? Tu... veux encore te moquer de moi, c'est ça ?, demanda-t-elle avec un air légèrement triste.

    Se moquer d'elle ? "encore" ? « Parce que ce stupide blondinet s'amuse à se moquer de mon chaton en l'embrassant ?! », pensa Kisshu, furieux. Il se jura de l'étriper dès qu'ils auraient chacun réintégré leur corps. En attendant, il comptait bien profiter de cette situation... Il se dépêcha d'inventer quelque chose pour répondre à Ichigo.

    - Non. C'est juste que... Je te trouvais terriblement mignonne, fit-il en lui adressant un magnifique sourire.

    Il eut, le temps d'une seconde, un air de dégoût en s'entendant parler. Il préférait sa vraie voix, et de loin... Celle du blondinet n'avait rien d'agréable. Cependant, cela fit son effet puisqu'Ichigo s'empourpra encore un peu plus et eut un sourire heureux aux lèvres. D'ailleurs, même si cela arrangeait Kisshu pour le moment... Ca ne l'enchantait pas plus que ça, de la voir dans cet état devant le blondinet. Même si c'était grâce à lui, il ne pouvait s'empêcher de penser que s'il avait été dans son propre corps, il se serait déjà pris une gifle. Et ça, c'était tout-à-fait injuste...

    - Je pense qu'il devait y avoir un truc bizarre dans tes fioles parce que tu te comportes d'une drôle de façon..., dit Ichigo en riant.
    - Ah, les fioles... Ca n'a pas ce genre d'effet, en fait quand on mélange ses liquides, la réaction produit un gaz soporifique qui s'évapore rapidement, et donc... C'est pour ça qu'on s'est endormis.
    - Tant mieux dans ce cas... J'avais peur que ça puisse être grave, tu sais... Mais au fait, il te voulait quoi Kisshu ?
    - J'en sais rien. Il est apparu devant moi d'un seul coup et il s'est mis à tout saccager...
    - Ca lui ressemble bien, ça, dit Ichigo en faisant la moue.

    Kisshu grimaça à cette remarque, mais se reprit très vite.

    - Et donc... Les autres sont en bas...?
    - Non, elles sont rentrées chez elles. Tu sais, ils ont fait un sacré trou dans le toit, alors vu que tu étais endormi... On s'est permises de fermer le café.
    - Ah... Vous avez bien fait, je suppose. Mais si elles sont rentrées, qu'est-ce que tu fais encore là ?
    - Je... Je leur ai dit que je rentrais aussi, mais... Je m'inquiétais trop pour toi..., répondit-elle en détournant le regard, les joues légèrement rosées.

    Kisshu sourit en la voyant aussi mignonne. Il aurait du être fâché qu'elle s'inquiète pour Ryo, mais elle était si jolie que ça lui était impossible. Il prit doucement son menton entre le pouce et l'index, et plongea ses yeux bleu dans ceux d'Ichigo...

    - Tu es adorable, Ichigo..., dit-il d'une voix qui aurait pu faire fondre n'importe quel coeur.
    - Shi... Shirogane..., murmura-t-elle en fermant docilement les yeux.

    Il eut un petit rire intérieur. Le blondinet était amoureux d'elle, ça se voyait bien... S'il savait à quel point ça serait facile pour lui de l'avoir, à condition d'essayer. Réflexion faite, ça arrangeait Kisshu qu'il ne le sache pas. Il n'avait déjà que très peu de chance de la prendre à ce stupide Masaya, mais ça lui serait probablement impossible de la voler au blondinet... Il ne l'embrassa pas, mais la prit simplement dans ses bras. Elle avait du être surprise par ce geste car elle resta figée un moment, mais elle se détendit bien vite, enroulant ses bras autour de Kisshu...


    Votre avis ? ^^


    2 commentaires
  • Kisshu... Ou plutôt Ryo, s'était réveillé une demi heure plus tôt. Devant son air paniqué en découvrant cette dimension verdâtre et étrange, ainsi que les visage des deux aliens, Pai avait tout de suite compris que ça n'était pas réellement leur compagnon et l'avait placé en cellule d'isolement. Il restait donc assis, entouré d'une espèce de cage de verre, cherchant un moyen de partir de là... et surtout, de retrouver son corps une fois revenu sur Terre. Pai apparut sur l'espèce d'îlot flottant où il avait laissé Ryo. Celui-ci se leva avec un air déterminé.

    - Pai ! Ramène-moi immédiatement sur Terre !

    L'alien le toisa un instant, l'air surpris, puis éclata d'un rire roque et cruel.

    - Et pourquoi je ferais ça ?, demanda-t-il.
    - Parce que dans le cas contraire, je ne pourrai pas trouver le moyen d'inverser le processus et vous ne retrouverez jamais Kisshu, répondit Ryo.
    - Je me fiche pas mal de cet abruti ! Taruto est allé voir ce qu'il faisait, et cette petite rouquine est tellement stupide qu'elle n'a rien remarqué, alors cet accident pourrait même nous arranger.
    - ...Et en quoi ?, demanda Ryo, un peu déstabilisé.
    - Eh bien, si la petite Ichigo croit qu'il est réellement toi... Elle lui dira tout ce qu'il voudra savoir. A part ça, je suis venu t'apporter de quoi manger... Mais puisqu'on t'a à portée de main, autant en profiter; tu auras la nourriture quand tu auras résolu les équations que je te donnerai. Et si tu refuses ou que tu ne parviens pas à les résoudre, eh bien... Tant pis pour toi.

    Il se mit à nouveau à rire. Ryo n'aimait pas du tout cette situation.... Il était coincé. Et il s'inquiétait de ce que cet idiot de Kisshu allait faire dans son corps...



    Du côté de Kisshu justement, tout allait bien. Ichigo avait fini par gentiment le repousser, mettant fin au petit câlin, en lui disant qu'elle était avec Aoyama... Elle avait ensuite insisté pour lui cuisiner quelque chose à manger, et à son grand étonnement, il avait accepté. Elle trouvait ça bizarre venant de Ryo, puisqu'habituellement il l'aurait taquinée en lui disant qu'il tenait à la vie ou quelque chose comme ça. D'un autre côté, le fait qu'il ne l'ennuie pas aujourd'hui ne lui déplaisait pas; elle aimait leurs petites disputes, mais c'était agréable aussi de ne pas se hurler dessus, de temps en temps... Elle prépara un ragoût; en feuilletant le livre de recettes de Keiichiro, c'est ce qui lui avait semblé le plus facile.

    - Ca sent bon..., avait dit Kisshu en entrant dans la cuisine.
    - Aah ! Shirogane, sors d'ici, c'est pas encore prêt, lui avait ordonné Ichigo, surprise, en le poussant hors de la pièce.
    - Méchante... J'ai envie de te regarder faire, moi...
    - C'est justement ce qui m'ennuie, répondit-elle d'un air déterminé. Ca serait trop embarrassant...

    Elle l'avait mis dehors, le poussant dans le dos jusqu'à la porte. Il s'était ensuite retourné vers elle et avait attrapé sa main, un sourire séduisant au visage.

    - Si tu ne me laisses pas goutter...

    Il embrassa sa main.

    - Alors c'est toi, que je vais manger, ma délicieuse petite Ichigo, termina-t-il en prenant l'index de la mew mew entre ses lèvres, la faisant rougir comme une pivoine.
    - B-Bon... D'accord, mais après tu t'en vas et tu attends que j'aie fini..., bougonna-t-elle en détournant le regard.
    - On verra, lui répondit-il avec un sourire radieux qui ne s'accordait pas du tout à ses paroles.

    « Il est vraiment trop bizarre », pensa Ichigo, presque désespérée par son comportement puéril...

     


    Petit cadeau du nouvel an, un peu en avance ! ^^

    Qu'est-ce que vous en pensez ? =)


    6 commentaires